"Le bateau rouge d'Oscar"

Le bateau rouge d'Oscar
Jo Hoestlandt & Amandine Piu, 
éd. Père Castor, dès 3 ans.



Il n'y a pas si longtemps, on vous parlait d'Amandine Piu qui a illustré notre coup de cœur Ce n'est pas l'histoire. La voici de retour avec ce très bel album où son trait de crayon tout en douceur et sa palette de bleus turquoise viennent illustrer de manière si mignonne cette histoire pleine de tendresse. Celle d'Oscar et de son nouveau bateau rouge, son ami fidèle qu'il emmène partout, sa machine à rêver les océans, les baleines, les pirates et les sirènes.


Oscar aimerait partir sur les vagues et vivre des aventures. Petit bateau aussi surement...Mais ils sont trop petits pour l'instant. En attendant, Petit bateau accompagne Oscar et sa famille à la mer pour les vacances.


Un été pour grandir, un été pour vieillir. Oscar va grandir. L'année prochaine il apprendra à nager comme Arthur, son grand frère. Petit bateau lui, va vieillir et s'abîmer. Pour lui, le grand large c'est maintenant ou jamais... Alors, Oscar prend une décision difficile: rendre à son ami sa liberté.


"Un enfant parfait"

Un enfant parfait
Michaël Escoffier & Matthieu Maudet, 
éd. L'école des loisirs, dès 3 ans.


Un monde parfait et utopique où des parents peuvent aller dans un supermarché acheter le ou les enfants de leurs rêves. Chez "L'enfant roi", le client repart content: il y a des enfants pour tous les goûts, de toutes les tailles, de tous les âges, il y a des promos sur les jumeaux et la livraison est gratuite à partir de cinq! Justement, monsieur et madame Dupré cherche un enfant parfait (l'article le plus demandé) et repartent avec Baptiste qui surpasse leurs espérances. Jusqu'au jour où...
Acheter un enfant au magasin et le rendre s'il ne convient plus? "Ça n'existe pas" comme dirait Matthieu Maudet! Nooon... Quoi que, cet album rigolo et percutant pour les petits vient griffer notre conscience d'adulte consommateur à l'heure où le phénomène de rehoming, courant aux Etats Unis, parvient à nos oreilles révoltées...

"Troisième branche à gauche"

Troisième branche à gauche, Alexandra Pichard, 
éd. Les Fourmis rouges, dès 4 ans.


Alexandra Pichard, on l'aime! Pour son style graphique léger et doux. Pour son humour plein de tendresse auquel on avait déjà goûté dans Puisque c'est comme ça je m'en vais! (Magnard Jeunesse). Pour l'illustration qui fait pleinement partie de la narration, mariage subtile que l'on retrouvait dans Cher Bill (Gallimard). 
Nous retrouvons une narration intimement liée au dessin dans ce dernier album génial pour stimuler le don de scrutateur-observateur de nos petits choux! Alors l'histoire: une toute mignonne petite fille rousse s'ennuie en attendant son papa, elle joue avec son chat mais celui-ci disparaît dans les méandres de branches du grand arbre du jardin. Notre choupette casse-cou grimpe à son tour et demande au merle (jusqu'ici tout va bien), à un couple de patineurs (euh...), à un gardien de zoo avec son zoo (à oui, carrément!), à des cow-boys, à des chiens, aux Beatles (dingue!), à un conducteur de bus en plein trafic, à des marathoniens, à une baleine (plus rien ne m'étonne!) si ils ont vu son chat... 



Qui l'a aperçu par ici, par là, en haut de la troisième branche à gauche... mais surtout chacun cherche lui aussi quelque chose. Et c'est là que ça se corse... Quand l'homme en pyjama dans son appartement perché demande si elle n'a pas vu sa chaussette gauche,et que notre petite fille répond par la négative, le lecteur lui, se souvient avoir aperçu une chaussette bleue marine deux pages plus tôt (on s'est même demandé ce qu'elle faisait là). On comprend alors que TOUS les objets ou les êtres perdus sont disséminés au fil des pages, cachés dans toute cette cacophonie visuelle. Mémoire et observation entrent en ébullition! 
Ps: bravo si vous trouvez la ligne d'arrivée, j'ai mis un temps fou à la repérer!

"Le roi qui n'a rien"

Le roi qui n'a rien
Alex Cousseau & Charles Dutertre, 
éd. Gallimard Jeunesse, coll. Giboulées, dès 5 ans.


Celui-là, c'est un grand coup de cœur "illustrations". Celles-ci sont très originales, sur fond noir ou blanc avec des couleurs vives qui évoquent les tapisseries médiévales. L'histoire: un pays où tout est à l'envers, les habitant vivent dans des châteaux et le roi n'a rien, même le bout de trottoir où il s'est assis appartient à un chien. Il devient roi errant mais découvre la plus grande des richesses... (C'est quoi, c'est quoi? Haha, vous verrez!)